NATURO-VITALSANTE       - Prévenir et guérir au naturel



Hippocrate, le préconisait : "Que ton alimentation soit ta première médecine !"



C'est de notre alimentation que dépend la nutrition de nos cellules. Alors, comment se nourrir de façon à obtenir tous les nutriments nécessaires à la  santé, afin d'éviter les carences et d'avoir recours à des médicaments de synthèse ou à des interventions chirurgicales.

Le déséquilibre alimentaire (excès de graisses, de sucre, d'alcool), la mauvaise répartition des apports au cours de la journée (petit déjeuner insuffisant ou inexistant), une alimentation souvent insuffisante en fibres, protéines, vitamines, minéraux et oligoéléments, favorisent par leur répétition, l'apparition ou l'aggravation des maladies les plus préoccupantes aujourd'hui : maladies cardio-vasculaires, obésité, diabète, et sans doute certains types de cancers.


Les 4 grands impératifs d'une bonne alimentation sont :

- l'alimentation la plus naturelle, la moins raffinée et la plus bio possible : pour un apport riche en flavonoïdes, vitamines et oligo-éléments.
- la variété : manger de tout pour éviter les carences nutritionnelles. Il est nécessaire de prendre 2 fois par jours : des crudités + des protéines + un aliment farineux ( pomme de terre ou pâtes ou riz ou céréales)
- la modération : manger raisonnablement pour ne pas accumuler de surcharges inutiles qui génèrent obésité, athérosclérose, vieillissement prématuré etc...
- le plaisir et la convivialité : conserver le plaisir de la table, le goût des plats, le plaisir du partage et de la fête.






Aucun aliment, ni aucune famille d'aliments, ne comblent seuls les besoins de notre organisme. C'est en variant les aliments qu'on a le plus de chance de l'obtenir.






Cependant, certains aliments comme les produits laitiers, à l'exception du beurre, devront être réduits voire supprimés de notre alimentation pour leur hyper-indigestibilité et pour d'autres raisons encore plus néfastes pour notre organisme. 
En effet, en  2000, le Professeur Evelyne Lopez, du CNRS de Paris, a mis en évidence la présence d’une substance dans le lait : la  Parathyroïde Related Peptide, ayant pour conséquence, d’activer les ostéoclastes (cellules destructrices du tissu osseux) alors que les ostéoblastes (cellules constructrices du tissu osseux) gardent, eux, un rythme normal. Ainsi, cette découverte scientifique explique les causes de l’ostéoporose
Cette même année, en Allemagne, le professeur Berg a démontré que les produits laitiers augmentent le taux d’homocystéine plasmatique. Or, celle-ci entraîne la précipitation du cholestérol sur l’intima artériel c’est-à-dire sur les parois artérielles et veineuses, créant ainsi des dépôts (cette action est due aux protéines contenues dans les produits laitiers).

Par ailleurs, la casomorphine, issue de la caséine du lait, diminue l’immunité et entraîne divers maladies : Chutes immunitaires, maladies ORL, dermatoses, asthme, allergies, reflux gastro oesophagiens, régurgitation, colique, diarrhée, migraine,  règles douloureuses, fibrome utérin, douleur articulaire, spasmophilie, polyarthrite,  thyroïdite, diabète, hépatites chroniques, syndrome de raynaud, fibromyalgie, infection au candida albican … 

Le lactose est un sucre contenu dans le lait, qui est digéré par une enzyme, la lactase. Cette lactase est présente chez l’enfant, mais persiste chez très peu d’individus au-delà de la petite enfance. Ainsi, à l’age adulte, le lactose n’est plus digéré et passe dans le sang sous cette forme non dégradée où il est allergisant et inflammatoire et peut provoquer avec le temps la cataracte.
 
Vous vous demandez certainement  : mais alors et le calcium?!
Et bien, le calcium contenu dans le lait n'est pas ou très peu assimilé par notre organisme.
L’absorption du calcium provenant des produits laitiers est faible puisqu’il est éliminé à 70% dans les matières fécales. Il a été démontré que les taux d’ostéoporose et de fractures du col du fémur (chez les patients de plus de 50 ans) sont les plus élevés dans les pays où l’on consomme le plus de lait comme la Suède ou les Etats-unis.

Il existe des aliments naturellement riches en calcium  et en oligo éléments de haute qualité comme les fruits de mer, les sardines et les oléagineux et qui ne comportent pas les inconvénients des produits laitiers.
  
 Voici quelques aliments riches en calcium (bio-disponibles) dont l'organisme humain peut profiter. 

Les valeurs en calcium sont données en mg par 100 g.

Spiruline 1000, Sésame 783,  Alalfa en poudre 356, Amande et noisette 200,Cresson et persil  200, Figue sèche 170,  Fève et pois chiche 150, Brocoli 130, Chocolat 100, Chou chinois 80,  Les noix 80;  Quinoa 80, Endive,pissenlit 80,  Huitres 70,   Dattes 70, Céleri, Poisson gras 64, Epinard et poireau 60, Lentille 60, Choux 45, Pruneau 45, Riz 39, Haricot vert, radis 34, Carotte, petit pois, champignon 25, Betterave 20...   
















La naturopathie n'a pas pour objet de remplacer la médecine conventionnelle.Les recommandations données ne sont pas des prescriptions, mais des conseils d'hygiène de vie ne changeant en rien votre traitement médical.
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint